Accueil > La variété des cultures et des langues
Qui ?
Quoi ?
Où ?

La variété des cultures et des langues

La variété des cultures et des langues dans ce monde a causé un problème de communication. Si les être humains ne se déplaçaient pas et se contentaient de rester chez eux, il y aurait moins de problèmes. Mais les échanges internationaux ont forcé un mélange de culture, ou au moins, que chaque société apprenne la culture d’une autre pour une meilleure entente.


Des formations sont disponibles pour apprendre les différentes cultures qui existent en ce monde. Cette branche servira donc à faciliter la communication entre les personnes de différentes cultures parlant différentes langues. On peut retrouver cette activité dans le domaine du tourisme autant que dans le domaine des affaires, ou de la diplomatie.


Les guides interprètes sont donc des personnes qui ont appris les us et coutumes de certaines civilisations, dans le but de les mettre en relation. Dans un cadre touristique, le guide interprète se charge d’accompagner des visiteurs, pour commenter des visites organisées dans des villes, de monuments, de sites ou musées. Les commentaires que les guides interprètes doivent donner devront être faits dans la langue des visiteurs. Ils doivent aussi s’adapter au niveau des auditeurs. Ces derniers peuvent être de diverses natures : hommes d’affaires, personnes du troisième âge, un groupe scolaire.


Les visites qu’un guide interprète organise ne doivent pas être prise à la légère. Cela demande un minimum de préparation mais ne peut être l’objet d’une improvisation. Le guide interprète doit donc être infaillible sur les sujets exposés aux visiteurs. Il peut se trouver que certains de ces visiteurs aient des connaissances assez approfondies mais voudraient en savoir un peu plus sur le sujet. La valeur du guide interprète sera donc mise à l’épreuve. Mais il ne devra pas non plus donner des commentaires sous forme de cours magistraux. Il doit attirer l’attention des visiteurs avec des petites histoires amusantes qui ne sont pas forcement inclusess dans l’histoire officielle. Le guide interprète se doit de faire un rapport entre ce qu’il expose et la catégorie de personnes qui visite. C’est un exercice assez difficile mais très efficace pour attirer l’attention des visiteurs.


Le guide interprète se doit donc d’élaborer tout un plan d’attaque pour attirer l’attention des visiteurs. Il se doit de faire des recherches documentaires, effort qui, lui, ne sera pas rémunéré. Après cela, pour palier à toutes surprises, le guide interprète doit préparer son terrain, en demandant des autorisations auprès des autorités compétentes, des administrateurs des lieux qui seront visités


Lors de la visite, le guide interprète prend en charge son groupe tout en communiquant tout le fruit de son étude. Si cela parait comme une promenade, il faut se détromper. Le métier de guide interprète est très éprouvant. Il doit être physiquement endurant et ne pas être facilement nerveux. Il ne faudrait pas que certains visiteurs un peu trop curieux risquent de se retrouver avec un œil au beurre noir. Il doit aussi faire preuve d’une bonne formation linguistique pour ne pas avoir de trous dans ses exposés. Il se doit d’être a l’écoute des visiteurs, donc de comprendre parfaitement ce qu’on pourra lui dire ou demander. Mais les exposés ne servent à rien si la façon de communiquer n’est pas bonne. Il doit donc faire preuve de bonnes qualités humaines ainsi que d’une bonne pédagogie. Il faut que le message passe.


Les guides interprètes sont souvent recrutés par les agences de voyage, de tour opérator. Mais ils peuvent aussi être recrutés par les offices de tourisme, donc par l’Etat. On peut aussi trouver des guides interprètes qui ne travaillent qu’au contrat. Cette activité nécessite une grande disponibilité. Les visiteurs peuvent parfois demander des circuits touristiques pouvant s’étaler sur plusieurs jours. Pour ce qu’il est des week-ends, il ne faut pas trop y penser. Les visiteurs eux y pensent pour passer le temps. Les guides interprètes sont en l’occurrence ce passe temps. Ils ont donc un emploi du temps différent par rapport au standard.


Pour éviter une certaine monotonie dans l’activité des guides interprètes, ainsi que pour les clients qui pourraient sentir que le guide est en train de faire du par cœur, les tours operators changent donc souvent les responsables de circuit. Cela permet aussi au guide interprète de traiter d’autres sujet et d’étoffer son savoir en même tant que les visiteurs. Il faut quand même savoir que la reconversion d’un guide interprète dans une autre activité se fait très difficilement.


Pour accéder à cette activité, il faut avoir passé une formation de guide interprète, il faut déjà s’y connaitre en histoire de l’art et en archéologie, médiation culturelle et en communication. Le diplôme nécessaire est le BTS tourisme ou l’équivalent.